Rechercher
  • Manon Szwarcberg

CIVIS PRÉSENTE #8 - TRÊVE DE NOËL

Mis à jour : 30 déc. 2019




En décembre 1914, les soldats des pays impliqués dans la première guerre mondiale vivent leur premier Noël dans les tranchés en territoire français. Alors que tous s’attendaient à une guerre rapide, mais que les morts s’accumulent et que le conflit persiste, un élan de fraternité inattendu se produit parmi ces hommes.


Le soir du 24 décembre, dans les tranchées respectives des soldats, émergent des chants de fêtes des deux camps belligérants, remplaçant les bruits assourdissants d’obus auxquels ces hommes commençaient à s’habituer.


C’est 100 000 soldats Britanniques et Allemands qui, le temps d’une soirée, oublie la folie de la guerre et, après avoir franchi avec crainte le No Man’s land qui les séparait, s’échangent accolades, chants, boissons, discussions et cadeaux de fortune. Ces soldats disputeront même plusieurs matchs de football qui resterons dans l’Histoire. Le Lieutenant Johannes Niemann, vétéran allemand de la scène pu témoigner en 1968 à la BBC avec ces mots : « Avec les soldats saxons et les Ecossais, nous avons passé la journée de Noël à l'extérieur des tranchées. On a discuté et on a échangé des souvenirs, on a chassé́ le cerf et on a joué au football. Les buts ont été improvisés entre les bonnets des soldats, et le match n'a pas été très beau parce que le sol était gelé ».


Majoritairement chrétiens, ces soldats britanniques et allemands avaient même pu décorer cet espace qu’ils partagèrent le temps de la Trêve avec quelques sapins et des bougies.

Ces moments de fraternisation ont moins touché les soldats français, n’oubliant pas que les soldats allemands restaient des envahisseurs, mais certains Poilus ont tout de même participé à ce court moment de repos et de célébration.


Le 11 décembre 2014, dans le cadre du centenaire de la Première Guerre Mondiale, l’UEFA (Union des Associations Européennes de Football) a même érigé un monument commémoratif de cette Trêve de Noël en Belgique.

Michel Platini, l’ancien président de l’UEFA et ancien joueur professionnel français, dit à cette occasion : « Nous sommes ici, unis, pour célébrer ce moment émouvant de fraternisation et d’amitié qui nous rassure sur notre humanité commune. Je trouve particulièrement émouvant d’imaginer ces jeunes hommes qui, il y a cent ans, ont trouvé dans le football un langage commun pour exprimer leur fraternité ».


Les résultats de ces matchs fait désormais parti de l’Histoire.

Pour aller plus loin : https://livre.fnac.com/a1677741/Marc-Ferro-Freres-de-tranchees


#noël #football #1WW #histoire #paix

2 vues

Contact

07 50 97 53 03

civispodcast@gmail.com

Nous suivre 

Avec le soutien du