Rechercher
  • Manon Szwarcberg

CIVIS PRÉSENTE #6 - GEORGES WEAH

Mis à jour : 30 déc. 2019




En 1995, alors attaquant de l’AC Milan, Georges Weah est le premier joueur africain à remporter le ballon d’or. 10 ans plus tard, l’ancien joueur du Paris Saint Germain, entame sa reconversion en politique.


Il se présente à l’élection présidentielle libérienne de 2005 sous les couleurs du Congrès pour le Changement Démocratique. Face à Ellen Johnson Sirleaf, il obtient 40% des voix mais ne se décourage pas puisqu’il se représente en 2011 et échoue à nouveau.


Élu sénateur de sa circonscription, l’ancien joueur libérien, se présente à nouveau pour la présidence en 2017.

Grace à l’investissement d’une partie de sa fortune envers les populations pauvres notamment, il jouit d’une meilleure réputation et est élu avec plus de 61% des voix.


Les libériens inaugurent une nouvelle ère en prenant soin de changer le regard sur le Libéria. Cet icone ne leur permet pas seulement d’exister sur la scène internationale, mais de rayonner, tournant ainsi la page de l’image d’un pays ravagé par la pauvreté et l’épidémie d’Ébola.


Enfant du peuple, le président Weah a pour ambition d’éradiquer la corruption, rénover les infrastructures, instaurer un nouveau modèle agricole moins défavorable aux agriculteurs et réduire la pauvreté pour améliorer la vie.


Pour cela, Weah a mis en place un réforme foncière essentielle qui prévoit que les paysans puissent devenir propriétaires de leurs terres. En effet, depuis l’indépendance du Libéria, en 1847, les terres n’appartenaient qu’a l’État qui a cédé des parts à des investisseurs privés.


Il a instauré l’université gratuite, qui s’inscrit dans le « Pro-Poor-Agenda » : un programme de développement sur cinq ans destinés aux pauvres avec des mesures sur les infrastructures, la santé ou la justice.


L’ancien joueur de Chelsea a également exprimé sa volonté de moraliser la politique. Jusqu’à son arrivée, seuls 25% des responsables politiques avaient déclarés leurs biens à la commission libérienne anti-corruption.

1 vue

Contact

07 50 97 53 03

civispodcast@gmail.com

Nous suivre 

Avec le soutien du

124444736_282078833187528_84626468897647
125482016_370166240986038_78738797149097