Rechercher
  • Manon Szwarcberg

CIVIS PRÉSENTE #15 - LES RÉFORMES DE CLISTHÈNE

Mis à jour : mars 9




Au VIe avant JC, les familles aristocrates se disputent le pouvoir à Athènes après l’expérience tyrannique d’Hippias. Clisthène décide de s’appuyer sur le peuple, donnant à Athènes des nouvelles institutions.


A son arrivée au pouvoir, il élargit le corps civique et intègre de nouveaux citoyens, les Neopolitai. Clisthène cherche à renforcer le parti démocratique et le peuple libre en vue d’évincer le parti aristocrate du pouvoir.


Clisthène va réorganiser la politique athénienne selon le principe d’isonomie, l’égalité des droits politiques. Pour cela, il abolit les quatre tribus ioniennes qui favorisaient le pouvoir des citoyens urbains.


Il organise son système politique en dix tribus qui rassemblent chacune des habitants des trois régions de l’Attique : la Paralie, Mésogée et Astu. Chaque tribus sera divisées en 3 Trittye selon les trois régions de l’Attique.


A l’échelle locale, les Trittye sont divisées en plusieurs Dèmes qui va devenir le socle de la Constitution athénienne car tout citoyen portera le nom de son Dème.

Tout athénien doit se faire inscrire dans son Dème pour que son droit soit reconnu.


Avec cette nouvelle conception de l’espace, Clisthène veut créer une cohésion en mélangeant les Athéniens et mettre fin à l’éclatement social, géographique et politique de la période tyrannique.


Du point de vue institutionnel, Clisthène crée l’assemblée du peuple ou ecclésia, composée de tous les citoyens ayant achevé leur service militaire et jouissant de leurs droits civiques. Elle vote la paix, la guerre et les lois.


Clisthène remplace les conseil des Quatre Cents de Solon par la Boulè, un conseil de 500 citoyens élus (50 par tribus).


Sa fonction est de préparer les lois soumise à l’Assemblée, elle se charge aussi du contrôle des magistrats avant leur entrée en charge.


Enfin, on attribue aussi la procédure d’ostracisme à Clisthène qui vise à priver des droits politiques un individu qui semble dangereux pour la démocratie.

L’Ecclésia vote cette procédure et un minimum de 6000 citoyens est exigé.


Si vous souhaitez aller plus loin dans l'étude de ce personnage ayant participé à la création de la démocratie et à l'octroi de droits aux peuples, vous pouvez lire l'ouvrage d'Edmond Levy "La Grèce au Vème siècle"

13 vues

Contact

07 50 97 53 03

civispodcast@gmail.com

Nous suivre 

Avec le soutien du

124444736_282078833187528_84626468897647
125482016_370166240986038_78738797149097