Rechercher
  • Manon Szwarcberg

CIVIS PRÉSENTE #12 - AUGUSTINISME POLITIQUE

Mis à jour : janv. 8




Saint Augustin, aussi appelé Augustin d’Hippone est né le 13 novembre 354 dans la ville de Thagaste (l’actuel Souk Ahras en Algérie), un municipe de la province d’Afrique. Il est décédé le 28 août 430 à Hippone en Algérie. Ce fut un philosophe et un théologien venant d’une classe romaine plutôt aisée. Il est considéré comme un des Pères de l’Église occidentale.

Le terme d’augustinisme politique va venir englober l’ensemble des thèses et interprétations faites de l’œuvre et de la pensée politique de Saint Augustin, pas forcément celle-ci dans sa forme exacte. Un de ses principaux ouvrages, La Cité de Dieu, œuvre en 22 livres, va en être la source. Il va représenter un courant de doctrine majeur de la pensée chrétienne du Moyen-Âge et de l’époque moderne (jusqu’à St Thomas d’Aquin). Henri-Xavier Arquillière, un théologien français, va être un des premiers à parler d’augustinisme politique en tant que notion en 1934 dans son livre : L’augustinisme politique, essai sur la formation des théories politiques au Moyen-Âge.

Une personne chrétienne n’est pas affranchie des obligations qui sont imposées au citoyen, et doit obéir à ceux qui auraient alors reçu le gouvernement des « choses temporelles ». Pour lui, il y a une forme universelle de lien social qui va exister grâce aux rapports de commandement et d’obéissance entre les hommes. Pour Saint Augustin, le pouvoir politique est né du péché originel : de base, Dieu voulait que l’être raisonnable façonné à son image ne domine que des êtres dits irraisonnables, c’est-à-dire les hommes sur les bêtes et non pas les hommes sur d’autres hommes. Mais, c’est à cause de l’orgueil coupable et de la chute originelle que l’homme va venir imposer sa domination à l’homme. Il dit que l’homme « aime sa propre paix injuste » car si la paix était juste, il n’y aurait pas de rapports de domination/soumission. Le pouvoir politique apparait alors dans des dimensions relationnelles (non pas force militaire, propriété privée etc.) ; d’interactions entre les hommes, entre les gouvernés et les gouvernants.

2 vues

Contact

07 50 97 53 03

civispodcast@gmail.com

Nous suivre 

Avec le soutien du

124444736_282078833187528_84626468897647
125482016_370166240986038_78738797149097